Miracle économique : Le Qatar retrouve 120 nouveaux esclaves sous un tapis

Décidément, les bonnes nouvelles s’accumulent pour ce petit émirat du Golfe. Quelques semaines seulement après avoir fait venir Lionel Messi au Paris-Saint-Germain, Doha vient de faire une autre très belle opération. Alors que le monde entier s’enfonce dans la 4ème vague et la récession économique, le Qatar fait figure de miracle et prépare déjà “sa” Coupe du Monde, à l’automne 2022.

Travailleurs du Bangladesh et du Pakistan travaillant "gratuitement" au Qatar
File source: //commons.wikimedia.org/wiki/File:Watching_you_(Bangladesh).JPG

“Du coup, on vous laisse les réfugiés afghans” promet l’émir du Qatar, dans un élan de générosité

Cheikh Tamim ben Hamad Al Thani accueille cette découverte d’esclaves bangladais et pakistanais d’un très bon Å“il. Le prince compte profiter de cette nouvelle manne de main d’Å“uvre pour finaliser les infrastructures de la prochaine Coupe du Monde de football (dont les décès sur les chantiers ont provoqué quelques retards). Il compte également construire un centre-ville flambant neuf pour Al Rayyan, la 2ème ville du pays, afin de concurrencer le projet de ville ultra-moderne et connectée en plein désert de son “meilleur ennemi” saoudien (The Line).

En pleine crise afghane, cette aubaine est aussi l’occasion pour le Qatar de s’affirmer sur la scène internationale. En effet, Al Thani a tenu à en faire la promesse à ses partenaires internationaux : “Vu que nous avons déjà retrouvé plus de 100 migrants venant déjà du sous-continent indien – Bengladesh, Népal et Pakistan -, nous n’avons pas besoin d’Afghans pour le moment. On les laisse donc à la Turquie et à l’Union Européenne”. Erdogan a demandé s’il pouvait échanger 5 Afghans contre 2 Népalais, mais, pour le moment, le Qatar n’a pas encore donné suite.

Doha assure qu’ils sont déjà au boulot, conformément au droit du travail qatari

“L’ampleur du travail qui les attend est énorme et il n’y a pas de temps à perdre” a assuré le ministère de l’économie. Les 120 travailleurs sont donc déjà à pied d’Å“uvre. À peine retrouvés, on les a conduit dans un gymnase où on leur a distribué une ration de riz, ainsi qu’un sot d’eau – pour la douche et les besoins -, puis on les a conduit sur le chantier, où ils vont vivre pendant les 18 prochains mois. “On leur a dit qu’on avait des perspectives d’évolution, avec pleins d’autres projets stimulants. Mais c’est à eux de nous montrer qu’on a raison de leur faire confiance”.

Comme le veut la loi en vigueur dans le pays, leur passeport et leur femme ont été confisqués (ils ont été confiés à la famille royale). La législation prévoit tout de même que ces immigrés pourront récupérer leurs papiers d’identités s’ils font du bon boulot. “Ce n’est pas parce qu’aucun Bengalais ou Népalais qui étaient venus travailler ici, au Qatar, n’est jamais retourné vivant chez lui que ce n’est pas possible” assure Khaled ben Khalifa ben Abdelaziz Al Thani, le premier ministre du pays.

Résumé
Miracle économique : Le Qatar retrouve 120 nouveaux esclaves sous un tapis
Titre de l'article
Miracle économique : Le Qatar retrouve 120 nouveaux esclaves sous un tapis
Description
Quelques semaines après avoir fait venir Leo Messi au Paris-Saint-Germain, les bonnes nouvelles continuent de s'accumuler pour ce petit émirat du Golfe. Découvrez tout!
Auteur
Journal
Le Connard Enchaîné
Logo du journal

Sébastien Mayoux est le créateur du Connard Enchaîné, ainsi que son Rédacteur en Chef. Il a créé ce site pour pouvoir enfin être drôle. En effet, dans la vraie vie, ses blagues n'ont jamais fait rire personne, malgré plusieurs tentatives... Il est également l'auteur de plusieurs thrillers : un roman d'espionnage et un roman policier. Découvrez-les ici.