D’après une étude, un saoudien sur 2 sera amené à être condamné à mort au cours de sa vie

Une récente étude d’Amnesty International nous donne ce chiffre totalement fou : d’après les statistiques, un habitant sur deux de l’Arabie Saoudite sera condamné à la peine capitale au moins une fois dans sa vie. En effet, le royaume de la péninsule arabique a déjà le ratio de condamnation à mort par habitant le plus élevé de la planète, et le régime saoudien ne cesse de montrer des velléités de généraliser les condamnations à mort.

Le Prince héritier d'Arabie Saoudite pose à côté de Vladimir Poutine

En terme d’exécutions, le système judiciaire saoudien est plus efficace que ceux d’Hitler et de Pinochet réunis

Décapitation, lapidation… La justice en Arabie Saoudite est une véritable machine à tuer. Le royaume est (de loin) en tête des pays ayant recours à la peine de mort. Et à la différence des États-Unis, où certains condamnés peuvent restés des années dans le “couloir de la mort” – en attente de leur exécution, le régime saoudien est très efficace pour appliquer toutes les peines capitales prononcées. Les exécutions peuvent même se faire en groupe (“plus on est de fous, plus on rit” dit le proverbe) : certains jours, on a déjà vu plus de 30 condamnés se faire exécuter en même temps.

À ce titre, l’Arabie Saoudite est un modèle pour bon nombre de pays (dans lesquels la peine de mort est encore appliquée, bien sûr). La Syrie, la Russie, les États-Unis et la Chine se rendent régulièrement à Riyad pour recevoir des leçons en la matière. Dans la presse, il est souvent questions de négociations à propos de la guerre au Yémen, mais, d’après nos sources, il s’agirait plus vraisemblablement de “formations dans l’application optimale de la peine de mort”.

Les féministes du pays ne sont pas contre, à condition que ce soit des hommes qui soient condamnés

En Arabie Saoudite, le mouvement féministe (si, si, il existe!) s’est prononcé sur les résultats de cette étude. Pour eux (où plutôt pour elles), il n’y a pas de “réels problèmes à ce que 50% de la population saoudienne finisse par être exécutée… du moment que cela correspond à la population masculine”. Soutenues par les Femens, les féministes du royaume affirment que “plus la part des femmes dans la population d’Arabie Saoudite sera grande, plus il sera facile d’imposer le girl power. CQFD.

En France, les mouvements féministes ne sont pas encore prononcés sur le sujet, à l’exception de Ni Putes, Ni Soumises. Son porte-parole, Bastien Scalvoni, un homme qui connait bien le Moyen-Orient pour avoir vécu quelques mois en Syrie, a affirmé : “Moi qui ait connu la guerre, je ne peux que m’interroger sur cette tendance à déconsidérer autant la vie humaine… Je ne suis pas spécialiste mais il y a peut-être d’autres méthodes…”


Saviez-vous que l’auteur de cet article a également écrit un roman d’espionnage ?

Al Baas : L’ennemi de l’intérieur est un polar haletant qui emmène le lecteur aux quatre coins du monde dans les pas d’un agent de la DGSE. Au menu : suspense, voyage, rebondissements et évasion.

Découvrez-le maintenant !

Vos données resteront privées et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Résumé
D'après une étude, un saoudien sur 2 sera amené à être condamné à mort au cours de sa vie
Titre de l'article
D'après une étude, un saoudien sur 2 sera amené à être condamné à mort au cours de sa vie
Description
Une récente étude d'Amnesty International nous donne ce chiffre totalement fou : d'après les statistiques, un habitant sur deux de l'Arabie Saoudite sera condamné à la peine capitale au moins une fois dans sa vie.
Auteur
Journal
Le Connard Enchaîné
Logo du journal
Avatar

Sébastien Mayoux est le créateur du Connard Enchaîné, ainsi que son Rédacteur en Chef. Il a créé ce site pour pouvoir enfin être drôle. En effet, dans la vraie vie, ses blagues n'ont jamais fait rire personne, malgré plusieurs tentatives...