Un kebab à l’agneau halal se serait glissé dans l’assiette d’Eric Zemmour vendredi dernier

C’est un nouvel attentat qui, cette fois-ci, n’a pas encore été revendiqué. Vendredi, alors qu’Eric Zemmour faisait le tour des mosquées de la région parisienne pour demander aux femmes d’enlever leur voile (« Regardez, j’ai enlevé ma cravate, moi! » criait-il dans la rue), l’ancien polémiste de CNews aurait mangé à son insu un kebab, un plat d’origine étrangère et de confession musulmane (tout ce que déteste le probable futur candidat à la prochaine élection présidentielle).

Eric Zemmour en train de se faire un grec

« On m’a vendu ça comme un plat traditionnel de Drancy » se justifie-t-il

Selon la conseillère en communication du Z, l’ancien chroniqueur de Laurent Ruquier aurait été abusé par un membre de son équipe. Un jeune en service civil lui a en effet vanté les mérites d’une spécialité culinaire du 93, à base de pain, de salade, d’oignons, et d’agneau. « Au début, nous nous sommes dit que ce n’était pas si différent d’une tajine, un plat que la mère d’Eric, pied noir, lui faisait quand il était petit ». Mais le membre de l’équipe de Zemmour (qui a depuis été licencié) s’est bien gardé de préciser que ce plat était d’origine turque.

Ceci dit, l’équipe du polémiste reconnait son erreur. « C’est vrai qu’on aurait du se douter de quelque chose. À l’intérieur, les TVs retransmettaient Fenerbahçe-Galatasaray. Même les passionnés de foot ne regardent pas le championnat de Turquie, par amour pour le ballon rond. Et puis, dans le restaurant, il n’y avait pas de femmes. Que des hommes, qui ne travaillaient pas et jouaient aux cartes en buvant du café et des frites à la harissa ».

Le grand remplacement culinaire n’aura pas lieu!

On sait que le grand remplacement est le cheval de bataille d’Eric Zemmour. Le journaliste ne veut pas que le kebab devienne à la gastronomie française ce que Mohamed est devenu à la liste des prénoms de l’état-civil. Mais déjà, de vaillants patriotes ont apporté leur soutien à Zemmour et lui ont même proposé des solutions. Nordine, un habitant du quartier de La Duchère, à Lyon, l’a invité dans la ville de Paul Bocuse pour découvrir « le tacos lyonnais », un mets à base de sauce fromagère et de cordons bleus qu’il a inventé il y a quelques années. « Ici, on aime le bon gout et on ré-invente le fast food made in France » s’est vanté le Rhodanien.

De son côté, l’Ambassadeur de Grèce à Paris a tenu à rassurer l’ami d’Eric Naulleau. « Le kebab, c’est grec, et non turc! Vous avez donc mangé Européen. La viande était peut-être halal, mais elle était au moins nourrie aux hormones de croissance et aux engrais de synthèse, comme le veut la norme CE de la Commission Européenne ». Espérons tout de même que Zemmour ait bien digéré la sauce Algérienne et qu’il n’ait pas un bout d’agneau en travers de la gorge…

Résumé
Un kebab à l'agneau halal se serait glissé dans l'assiette d'Eric Zemmour vendredi dernier
Titre de l'article
Un kebab à l'agneau halal se serait glissé dans l'assiette d'Eric Zemmour vendredi dernier
Description
La communauté musulmane vient de perpétrer un nouvel attentat contre Eric Zemmour, qui demande un renforcement de sa protection policière.
Auteur
Journal
Le Connard Enchaîné
Logo du journal

Sébastien Mayoux est le créateur du Connard Enchaîné, ainsi que son Rédacteur en Chef. Il a créé ce site pour pouvoir enfin être drôle. En effet, dans la vraie vie, ses blagues n'ont jamais fait rire personne, malgré plusieurs tentatives... Il est également l'auteur de plusieurs thrillers : un roman d'espionnage et un roman policier. Découvrez-les ici.