Hijab de sport Décathlon : Pour Marlène Schiappa “le combat féministe, ça n’a jamais été de s’habiller comme on veut”

Hijab de sport Décathlon : Pour Marlène Schiappa “le combat féministe, ça n’a jamais été de s’habiller comme on veut”
5 (100%) 1 vote

La Secrétaire d’État chargée de de l’Égalité entre les hommes et les femmes, Marlène Schiappa, est enfin sortie de son silence sur l’affaire du hijab de sport de Décathlon, énorme affaire d’État qui restera gravée comme un moment les plus sombres de la Vème République. La Ministre a fustigé les positions qui fleurissent un peu partout sur le web, et qui clament que les femmes ont le droit de s’habiller comme elles le souhaitent.

Marlène Schiappa, Ministre de Macron

Pour Schiappa, le droit des femmes à s’habiller comme elles veulent serait anti-républicain

“Il ne faut pas se tromper de combats. Le féminisme ne veut pas dire que les femmes ont le droit de choisir comment elles doivent se vêtir, ni de disposer de leur corps (ici, Schiappa fait référence à l’interdiction de la PMA pour les femmes). La lutte doit porter sur des revendications mineures et accessoires, comme le fait qu’elles aient le même nombre de tickets restaurants que les hommes. Tout mouvement libertaire, revendiquant trop de libertés, est contraire à l’essence même de la République Française, et ne peut être toléré. Féminisme et gilets jaunes, même combat!”

De plus, la Ministre va plus loin, en affirmant que : “C‘est déjà bien beau que les femmes aient le droit de faire du sport, il ne faut pas non plus aller trop loin en revendiquant, en plus, le droit de le faire dans le respect de ses principes ou de sa religion. Les femmes musulmanes doivent s’adapter ; il existe de très jolies tenues moulantes et décolletées sur le marché, qui, elles, respectent les règles de la démocratie dans notre pays“.

Les associations féministes applaudissent les propos de Schiappa

Le Mouvement Ni Putes Ni Soumises se félicite de la prise de position de la Ministre sur le sujet. Son porte-parole nous a précisé qu’il “n’avait rien contre le hijab, mais qu’(il) préférait voir les femmes en tenues de beach volley“. Du côté des autres associations et chefs de fils féministes, d’Eric Zemmour à Alain Soral, tous sont unanimes et expriment leur accord avec Marlène Schiappa. Pour une membre des Femen, que nous avons joint par téléphone, le fond du problème vient surtout de Décathlon car ce groupe est dirigé par un homme, Michel Aballea. “Nous considérons comme mauvaises toutes les décisions qui sont prises par un mâle, un point c’est tout!“, nous a-t-elle dit.

Christophe Castaner, Ministre de l’Intérieur, a de son côté, également abondé dans le sens de Marlène Schiappa. Pour lui, les femmes n’ont pas à porter de hijab, parce que cela pourrait causer des problèmes avec les tirs à la tête de LBD 40. Et comme il le rappelle : “La sécurité avant tout!“. Bon, okay, c’est vrai : si c’est pour aider les forces de l’ordre, alors c’est une bonne raison de retirer ce vêtement de la vente…

Résumé
Hijab de sport Décathlon : Pour Marlène Schiappa "le combat féministe, ça n'a jamais été de s'habiller comme on veut"
Titre de l'article
Hijab de sport Décathlon : Pour Marlène Schiappa "le combat féministe, ça n'a jamais été de s'habiller comme on veut"
Description
Marlène Schiappa prévient : "Le féminisme : oui, la liberté de choisir comment s'habiller : non". Trop de libertés serait en effet contraire aux fondements de la République Française.
Auteur
Journal
Le Connard Enchaîné
Logo du journal
Avatar

Sébastien Mayoux est le créateur du Connard Enchaîné, ainsi que son Rédacteur en Chef. Il a créé ce site pour pouvoir enfin être drôle. En effet, dans la vraie vie, ses blagues n'ont jamais fait rire personne, malgré plusieurs tentatives...