Privilège blanc : Les noirs n’auraient pas les mains vertes après avoir épluché des courgettes

Depuis la mort de George Floyd, un mouvement international dénonçant le racisme a gagné toute la planète. Certains n’hésitent pas à aller jusqu’à parler de “privilège blanc”, c’est-à-dire de privilèges qu’auraient les blancs en raison de leur couleur de peau. Et même les fruits et légumes seraient discriminants, puisque d’après une étude que nous avons mené, le fait d’avoir les mains vertes après avoir épluché des courgettes ne seraient qu’un “problème de blanc”.

Un homme blanc se lavant les mains après avoir épluché des courgettes

La courgette, le légume le plus raciste du potager

Qui n’a jamais eu les mains toutes vertes après avoir épluché des courgettes. Cette malheureuse expérience, tous les amateurs de ratatouille (le plat, pas le film) l’ont vécu. En fait, non. Pas tout le monde. Car cela ne concerne que les peaux blanches. Les noirs, eux, n’en souffriraient pas. C’est à peine s’ils sentent le liquide gluant et visqueux qui recouvre les courgettes.

En réalité, il s’agirait d’un mécanisme de défense de ce légume. La courgette est originaire d’Amétique Centrale (Mexique, Guatemala, etc…) et, après le débarquement des Européens sur le Continent, elle aurait été cultivée en masse par des hordes d’esclaves originaires d’Afrique. Elle se serait sentie agressée par ces “étrangers”, qui ne savaient pas comment les manipuler. Elle aurait donc développer un mécanisme de défense : récompenser l’homme blanc en lui offrant de belles mains colorées, punir l’homme noir en ne lui offrant rien du tout.

On peut le dire : la courgette est raciste. Elle mérite donc le même traitement que les statues de Colbert ou du roi Léopold II. Déboulonnons-la de nos potagers et de nos marchés !

Le Professeur Raoult a supervisé cette étude “très sérieuse”

L’idée de réaliser cette étude nous est venue en plein confinement. On s’est dit que ce sujet n’avait jamais été vraiment étudié par le science et que cela ne pouvait plus durer. Cependant, n’étant pas scientifique, on s’est dit qu’on n’était pas forcément très “qualifiés” pour la réaliser. Après avoir pensé à The Lancet, on a finalement contacté le célèbre Professeur Raoult. Immédiatement, le marseillais a accepté de prendre le problème à bras le corps et de mener cette étude au sein de son institut dans la cité phocéenne, l’IHU. Pour cela, il a demandé à 50 blancs et à 50 noirs d’éplucher 4 courgettes chacun, et de comparer les résultats.

Les blancs étant les seuls à avoir les mains vertes, cela les contraints à se laver les mains alors que les noirs, eux, pourraient s’en exempter. Pourtant, l’Afrique semble le continent le plus épargné par le coronavirus, alors que l’épluchage de légumes ne les pousserait pas forcément à respecter les gestes barrières. Une conclusion étonnante, qui fera sans doute l’étude d’une seconde étude dans les semaines à venir…

Vous aimerez aussi :

Résumé
Titre de l'article
Privilège blanc : Les noirs n'auraient pas les mains vertes après avoir épluché des courgettes
Description
Une étude du Connard Enchaîné et du Professeur Raoult viennent de démontrer que la courgette serait un légume raciste. On vous explique tout!
Auteur
Journal
Le Connard Enchaîné
Logo du journal