Procès des attentats du 13 novembre : Salah Abdeslam promet de lire le Coran « prochainement »

En ce moment, se tient à Paris le procès des sanglants attentats du 13 novembre 2015, au Bataclan et au Stade de France. Dans le box des accusés, comparait le dernier survivant du commando meurtrier : Salah Abdeslam. Le belge est même accusé d’être l’un des instigateurs de ces tueries de masse, organisées et revendiquées par l’Etat Islamique. Et le Bruxellois – il est originaire de Molenbeek – a profité de ce procès pour avouer que, s’il affirme avoir agi au nom d’Allah, il n’est pas certain que Dieu lui ait réellement demandé de tuer 130 personnes innocentes.

Véhicules de police le 14 novembre devant le Bistrò I (56, boulevard Voltaire), à gauche, qui servit de poste médical avancé à la suite de l'attaque du Bataclan.
Véhicules de police le 14 novembre devant le Bistrò I (56, boulevard Voltaire), à gauche, qui servit de poste médical avancé à la suite de l’attaque du Bataclan.

« Moi, c’était surtout les 72 vierges qui m’intéressait »

Abdeslam n’a jamais lu le Coran. La faute au nombre de pages de l’ouvrage. « Il y en a beaucoup trop » a-t-il affirmé. « Et puis c’est compliqué à lire. Il y a plein de mots que je ne connais pas. Un peu comme dans une chanson de rap des années 1990… ». Le belge reconnait n’avoir jamais été un grand lecteur. « En dehors mes feeds Facebook et Instagram, je ne lis pas ». Il s’est radicalisé en prison et c’est surtout les 72 vierges promises aux martyrs qui l’a attiré vers le djihadisme.

« J’étais en taule. Je ne b…. pas. Ça me manquait. Alors quand un gars revenu de Syrie est venu me voir pour me dire qu’autant de meufs pouvaient m’attendre au paradis, j’avoue, ça m’a plu. Il m’a dit que je pouvais me taper plein de vierges et gratuitement, sans payer » a-t-il déclaré, lui qui est un ancien habitué du quartier rouge de Bruxelles. Le parquet anti-terroriste, présent à l’audience, a pris des notes consciencieuses afin de mieux cerner le risque terroriste.

Il promet cependant d’essayer d’ouvrir un Coran « au moins une fois dans sa vie »

Salah Abdeslam a énormément pris en maturité depuis 2015. La preuve : il s’est fixé comme objectif de lire un jour le Coran. « Enfin, au moins essayer de l’ouvrir et de le parcourir. Parce que tout lire, je sais pas si j’en serai capable. Comme je vous l’ai dit, il y a beaucoup trop de pages. D’ailleurs, je ne comprends pas pourquoi il y en a autant. Moi, quand on m’a expliqué l’Islam, ce n’était pas si compliqué. Il suffisait de ne pas manger de porc, de mettre la burqa à sa femme et de tuer des mécréants ».

Bref, si le principal suspect (il est toujours présumé innocent jusqu’à ce qu’il soit jugé coupable) des attentats du Bataclan n’a pas exprimé de regrets ou de remords pour l’assassinat de 130 personnes, il a tout de même un peu évolué depuis 6 ans. Mais cela ne suffit pas à consoler les familles endeuillées des victimes. Pire, certains acteurs associatifs se sont également joint aux parties civiles afin de condamner Abdeslam pour ses propos sur les 72 vierges. « Cela nous parait être un appel à la pédophilie. Ce n’est pas parce qu’on est musulman qu’on doit se comporter comme Gabriel Matzneff » ont-elles scandé.

Résumé
Procès des attentats du 13 novembre : Salah Abdeslam promet de lire le Coran "prochainement"
Titre de l'article
Procès des attentats du 13 novembre : Salah Abdeslam promet de lire le Coran "prochainement"
Description
Le responsable des attentats du Bataclan et du Stade de France de novembre 2015 a profité de son procès pour admettre quelques erreurs de jugement.
Auteur
Journal
Le Connard Enchaîné
Logo du journal

Sébastien Mayoux est le créateur du Connard Enchaîné, ainsi que son Rédacteur en Chef. Il a créé ce site pour pouvoir enfin être drôle. En effet, dans la vraie vie, ses blagues n'ont jamais fait rire personne, malgré plusieurs tentatives... Il est également l'auteur de plusieurs thrillers : un roman d'espionnage et un roman policier. Découvrez-les ici.