Pollution de l’air : Un taux anormalement élevé de mauvaise foi relevé au-dessus de l’Elysée

Sous la pression de l’Union Européenne, qui vient de condamner la France pour négligence en matière de pollution de l’air, le gouvernement s’est enfin décidé à prendre ce sujet à bras-le-corps. L’exécutif a demandé à des experts en climat de faire un état des lieux complet de la pollution aux particules fines et à l’azote.

Forte pollution mesurée à Paris

Météo France a mesuré des pics de mauvaise foi et de déni à des endroits précis de la Capitale

Selon les mesures des météorologues, ces pics sont tous à Paris. On les retrouve au-dessus du Palais de l’Elysée, de Matignon ainsi que l’Hôtel de Roquelaure (qui abrite le Ministère de l’environnement). Les scientifiques ont relevé du C5P8M3 (parfois appelé “C’est pas moi” ou molécule de la mauvaise foi) et du GR1F7 (gaz “J’ai rien fait”, marqueur du déni) dans des concentrations plus de 10 fois supérieures à la moyenne. Mais rassurez-vous, ces substances n’ont aucune incidence sur le réchauffement climatique.

Élisabeth Borne, la ministre de l’Écologie et de la Transition Écologique, s’est immédiatement dédouanée d’une quelconque responsabilité dans ce phénomène, accusant plutôt son prédécesseur François De Rugy. Aussitôt, le groupe de recherches a tiré la sonnette d’alarme : “Attention, c’est ce genre de comportements qui fait exploser le taux de GR1F7 dans l’air” ont-ils argué.

Le gouvernement fait preuve de volontarisme et s’inquiète des enjeux de santé

Le Premier Ministre Edouard Philippe assure qu’il “prend note” de cette découverte et demande maintenant que des analyses complémentaires soient faites avant de s’assurer que ces deux substances découvertes en abondance ne soient pas nocives pour les parisiens. Il assure qu’il réfléchira à des solutions pour faire baisser cette pollution au gaz “J’ai rien fait” et à la “mauvaise foi” demain matin, en remuant son café.

De son côté, Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, s’inquiète elle aussi de la présence élevée de GR1F7 et de C5P8M3 dans l’air. Sur Twitter, elle a déclaré : “Nous n’avions pas besoin de ça. Nous commencions seulement à se remettre des vapeurs toxiques de Lubrizol“.

Saviez-vous que l’auteur de cet article a également écrit un roman d’espionnage ?

Al Baas : L’ennemi de l’intérieur est un polar haletant qui emmène le lecteur aux quatre coins du monde dans les pas d’un agent de la DGSE. Au menu : suspense, voyage, rebondissements et évasion.

Découvrez-le maintenant !

Résumé
Pollution de l'air : Un taux anormalement élevé de mauvaise foi relevé au-dessus de l'Elysée
Titre de l'article
Pollution de l'air : Un taux anormalement élevé de mauvaise foi relevé au-dessus de l'Elysée
Description
Alors que l'Union Européenne vient de condamner la France pour inaction en matière de pollution de l'air, de nouvelles mesures inquiétantes viennent d'être réalisées.
Auteur
Journal
Le Connard Enchaîné
Logo du journal
Avatar

Sébastien Mayoux est le créateur du Connard Enchaîné, ainsi que son Rédacteur en Chef. Il a créé ce site pour pouvoir enfin être drôle. En effet, dans la vraie vie, ses blagues n'ont jamais fait rire personne, malgré plusieurs tentatives...