Pour fêter l’anniversaire de la Vème République, les députés créent un impôt exceptionnel

Le 4 octobre, la Vème République a fêté son 60ème anniversaire. En 1958, le texte fondateur de notre régime actuel, imaginé par le Général De Gaulle, était en effet promulgué. Pour commémorer cet événement, les députés francais ont adopté une mesure exceptionnel : un nouvel impôt, qui devrait financer le bien-être matériel des quelques 20 000 députés, sénateurs et ministres qui ont servi la Vème République depuis ses débuts (ou de leurs familles, si ceux-ci sont décédés).

L'Assemblée Nationale a voté un nouvel impot pour l'anniversaire de la Veme République

Une mesure adoptée suite à l’étude théologique des mémoires du Général De Gaulle

“Ceux qui ont consacré leurs vies aux français et à la Vème République méritent d’être récompensés.”

C’est précisément dans ces termes que Lucien Lambrouille a ouvert la dernière séance de l’Assemblée Nationale, vivement applaudi par l’ensemble de l’hémicycle. Ce député de la Creuse a ensuite lu les conclusions d’un rapport de plus de 300 pages, fruit d’une étude théologique des mémoires du Général De Gaulle, l’inventeur de la Vème République. Pour préparer les célébrations de ce 60ème anniversaire, le Parlement avait en effet confié aux plus grands théologues de l’Hexagone une vaste étude de ces mémoires. Charles De Gaulle étant considéré “comme un dieu” dans le panthéon de la politique française, seuls des spécialistes en théologie pouvait se prononcer sur ce que voulait vraiment cet immense personnage, décédé en 1970.

Un texte instituant la création d’un nouvel impôt a donc été soumis à l’Assemblée Nationale par monsieur Lambrouille en ouverture de la dernière séance parlementaire. Cette mesure a été aussitôt adoptée, remportant un vif succès auprès de l’ensemble des députés, tous bords confondus. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que les parlementaires arrivent à surpasser les clivages politiques pour arriver au consensus, puisque c’est déjà la troisième fois de l’année 2018 qu’un projet de loi est aussi facilement voté et adopté, après la non-interdiction du glyphosate en Septembre, et l’obligation d’accueillir les touristes bloqués par la neige par les riverains cet hiver.

Dès l’année prochaine, un nouvel impôt sera donc prélevé aux français directement sur leurs fiches de paie, afin de financer le train de vie de leur régime politique. Si le montant exact (taux d’imposition) n’est pas encore défini, on sait déjà que ce nouvel impôt devrait s’appeler “frais de fonctionnement de l’héritage du Général De Gaulle”, et devrait être redistribué à l’ensemble des députés, sénateurs, préfets ou ministres qui ont servi la Vème République depuis son institution.

 

Résumé
Pour fêter l'anniversaire de la Vème République, les députés créent un impôt exceptionnel
Titre de l'article
Pour fêter l'anniversaire de la Vème République, les députés créent un impôt exceptionnel
Description
Les députés ont voté la création d'un nouvel impôt, appelé "frais de fonctionnement de l'héritage du Général De Gaulle", qui sera redistribué à l'ensemble des députés, sénateurs et ministres ayant servis la Vème République.
Auteur
Journal
Le Connard Enchaîné
Logo du journal

Sébastien Mayoux est le créateur du Connard Enchaîné, ainsi que son Rédacteur en Chef. Passionné par la politique, et la géopolitique, il est aussi un auteur notoire sur le web. Travaillant dans le marketing numérique depuis de nombreuses années, il a été contributeur sur plusieurs blogs. Depuis quelques mois, il est même l'auteur d'un roman "Al Baas : L'ennemi de l'intérieur".

Tagués avec : ,