Extinction d’espèces animales : D’ici 20 ans, les zoologistes deviendront paléontologues

C’est sans doute l’un des points du récent rapport du GIEC qui est passé le plus inaperçu auprès du grand public. Alors que tout le monde semble avoir focalisé leur attention sur l’importance de limiter le réchauffement climatique en dessous de 2 degrés, le Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat (GIEC) a également fait une autre révélation d’importance dans son rapport 2018 : en raison de l’extinction de nombreuses espèces animales, la zoologie (études des animaux vivants) va être progressivement remplacée par la paléontologie (études des fossiles et des animaux morts) d’ici les 20 prochaines années.

Face à l'extinction de nombreuses espèces animales, la zoologie pourrait également disparaître

Les scientifiques ne pourront plus étudier les animaux vivants, ils devront donc se tourner vers l’étude de leurs fossiles.

Selon les scientifiques, le réchauffement climatique pourraient conduire à l’extinction plus de 60% des animaux peuplant notre planète d’ici 20 ans. Et la liste des espèces menacées est longue : le panda, le grand requin blanc, le rhinocéros, la baleine bleue, le léopard, le tigre du Bengale, le lycaon, la salamandre, le lynx, l’orang-outan, le gorille… et même les abeilles!

Dans les années à venir, les biologistes spécialisés dans l’étude de ces espèces animales n’auront donc plus grand chose à étudier. À moins de se tourner vers d’autres techniques : la paléontologie. Faute de pouvoir observer le comportement des animaux dans leur environnement naturel, ils pourront tout-de-même continuer d’étudier le gorille ou le le léopard, en analysant leur fossile (ou squelette) pour reconstituer leur mode de vie. C’est déjà ce que font les paléontologues depuis des années, avec les dinosaures ou d’autres mammifères disparus (comme le mammouth ou le tigre à dents-de-sabre).

Le célèbre paléontologue Ross Geller (si, si, vous savez, le frère de Monica, qui sortait avec Rachel) s’est félicité de cette nouvelle, qui, selon lui, va “redonner des lettres de noblesse à la paléontologie”. L’universitaire New-Yorkais a déclaré : “Depuis des années, je sens que les gens autour de moi ne me prennent pas au sérieux, car, pour eux, mon travail consiste à étudier de vieux cailloux. Au moins là, ils vont voir toute l’importance que cela a. Et mes copains Chandler et Joey pourront enfin arrêter de se moquer de moi”.

Miné par cette prédiction, Nicolas Hulot aurait démissionné de son poste de Ministre de l’environnement à cause de ça.

D’après nos informations, cette information était un secret de polichinelle, et avait fuité bien avant la sortie officielle du rapport du GIEC. En effet, des cet été, le gouvernement français en aurait déjà eu vent. Ce serait d’ailleurs cela qui aurait provoqué la démission de Nicolas Hulot du Ministère de l’environnement en août dernier. L’ancien présentateur d’Ushuaïa aurait déclaré à son ancien chef de cabinet : “Je ne veux pas me retrouver à recevoir et à serrer les mains de vieux chauves en chaussures bateaux et qui passent leur temps à quatre pattes pour nettoyer des cailloux avec des brosses à dents. Si l’écologie est amenée à devenir cela, alors je préfère m’en aller… Et sans regrets”.

De son côté, François de Rugy, le nouveau Ministre de l’écologie, en a profité pour inciter les parisiens à prendre soin des loups du Bois de Vincennes, qui pourraient bien être bientôt les derniers d’Europe. A l’étranger, Donald Trump a fait savoir qu’il considérait ce possible remplacement de la zoologie par la paléontologie comme “une fausse information” et qu’elle n’était qu’une invention des Chinois, tout comme le réchauffement climatique.


Envie de lire plus d’articles écrits dans le même esprit ? Découvre les meilleures publications du Connard Enchaîné dans le livre L’actu? Il vaut mieux en rire! maintenant disponible.

Résumé
Extinction d'espèces animales : D'ici 20 ans, il y aura plus de paléontologues que de zoologistes
Titre de l'article
Extinction d'espèces animales : D'ici 20 ans, il y aura plus de paléontologues que de zoologistes
Description
Comme 60% des animaux pourraient disparaître à cause du réchauffement climatique, les scientifiques seraient contraints d'étudier leurs squelettes. La zoologie serait alors remplacée par la paléontologie.
Auteur
Journal
Le Connard Enchaîné
Logo du journal

Sébastien Mayoux est le créateur du Connard Enchaîné, ainsi que son Rédacteur en Chef. Passionné par la politique, et la géopolitique, il est aussi un auteur notoire sur le web. Travaillant dans le marketing numérique depuis de nombreuses années, il a été contributeur sur plusieurs blogs. Depuis quelques mois, il est même l'auteur d'un roman "Al Baas : L'ennemi de l'intérieur".

Tagués avec : ,