Canicule : Les travailleurs du BTP s’inscrivent au brevet des collèges pour ne pas avoir à travailler sous la chaleur

Alors qu’une vague de chaleur sans précédents s’abat actuellement sur la France, le ministre de l’Education Nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé en début de semaine le report du brevet des collèges, initialement prévu à partir d’aujourd’hui. Cette volonté de vouloir protéger les collégiens de troisième fait grincer des dents, notamment chez de nombreux travailleurs et syndicats. En effet, de nombreux francais, bien plus exposés à la canicule que des adolescents dans une salle de classe, vont, eux, continuer à travailler sous un soleil de plomb et un mercure avoisinant les 40 degrés. Les employés du BTP, les paysagistes et les cantonniers sont notamment concernés.

Employés municipaux de la brigade des feuilles

Les médecins sont formels : étudier dans une salle de classe, à l’ombre, est moins dangereux que travailler en plein soleil

En apprenant que le gouvernement prêtait autant d’attention au bien-être d’adolescents de 15 ans dans la fleur de l’âge, des médecins ont voulu creuser afin de voir si, scientifiquement, ils étaient réellement plus fragiles qu’un cinquantenaire diabétique travaillant en plein soleil. Et bien, au risque de vous surprendre, la réponse est non! Ce serait même l’inverse. Les collégiens, en étant à l’intérieur, se verraient même moins exposés aux coup de chaleur, aux insolations et à la déshydratation.

Pour le professeur Rahan, de l’Université de Calais (dont nous avons déjà relayé une étude dans nos colonnes : En raison des pesticides, manger une pomme est plus cancérigène que fumer une cigarette), la liste des personnes dont l’activité professionnelle peut être considérées comme dangereuse en période de canicule est large. Il s’agit des employés du BTP et de la DDE, des paysagistes, des cantonniers, ainsi que des policiers municipaux ou gendarmes qui font la circulation.

Certains fonctionnaires, qui ont compris le filon, passent déjà le brevet des collèges tous les ans

Eric Carrière et Francis Ginibre, les deux employés municipaux les plus célèbres de France, sont des avant-gardistes. En effet, les membres de la célèbre brigade des feuilles ont compris depuis bien longtemps que les salles climatisées du collège Anatole France (où se déroulent chaque année les épreuves du brevet dans leur ville) pouvaient leur procurer un havre de fraîcheur en plein été. “Nous, on le passe toutes les années depuis 1999, explique Francis Ginibre. Le secret, c’est de le rater pour pouvoir le repasser l’année prochaine”. Son compère Eric Carrière ajoute : “Il y a même une année où on a fait la “doublette”, avec le bac. Mais, c’était trop. On voulait pas y laisser notre santé non plus…”.

Certaines mauvaises langues diront également qu’ils ne feraient pas de mal à certains – policiers et gendarmes notamment – de passer le brevet de collèges pour être un peu moins cons… Nous, nous ne partageons pas ce jugement de valeur, et nous tenons à respecter notre plus grande admiration pour les forces de l’ordre, capable de faire la circulation un jour, et d’éborgner un piéton au LBD 40 le lendemain…

Pour finir, rappelons que ces fortes chaleurs entraînent également une forte pollution de l’air (l’alerte canicule est en effet doublée d’une alerte pollution dans certains grandes villes). Mais, le gouvernement a prouvé depuis longtemps qu’il faisait du problème environnemental l’une de ses priorités. Avant Jean-Michel Blanquer, c’est François de Rugy, le ministre de l’écologie, qui prenait la mesure de ce problème.

En attendant, pensez à vous hydrater tout en prenant votre mal en patience (la fraîcheur reviendra bien un jour…). Bref, mettez de l’eau dans votre vin


Cet article vous a plu ?

Saviez-vous que son auteur a également écrit un roman d’espionnage Al Baas : L’ennemi de l’intérieur ?

Le Connard Enchaîné est entièrement gratuit. Plutôt que d’utiliser vos données de navigation pour vendre de la pub, on vous propose simplement de découvrir ce livre en recevant gratuitement le 1er chapitre par email!

Résumé
Canicule : Les travailleurs du BTP s'inscrivent au brevet des collèges pour ne pas avoir à travailler sous la chaleur
Titre de l'article
Canicule : Les travailleurs du BTP s'inscrivent au brevet des collèges pour ne pas avoir à travailler sous la chaleur
Description
La décision du gouvernement de repousser les épreuves du brevet des collèges à cause de la canicule a entraîné une inscriptions massives de la part des travailleurs souffrant de la chaleur, et qui espèrent bien ainsi être exempté de travailler sous la canicule.
Auteur
Journal
Le Connard Enchaîné
Logo du journal
Avatar

Sébastien Mayoux est le créateur du Connard Enchaîné, ainsi que son Rédacteur en Chef. Il a créé ce site pour pouvoir enfin être drôle. En effet, dans la vraie vie, ses blagues n'ont jamais fait rire personne, malgré plusieurs tentatives...