Exclu du marché européen de la 5G, Huawei jalouserait le succès du Coronavirus

Alors que l’opérateur télécom Huawei est persona non grata en Amérique du Nord et en Europe pour le déploiement du réseau 5G, un autre ressortissant de l’Empire du Milieu ne semble pas souffrir des mêmes problèmes pour pénétrer ces mêmes marchés. Le Coronavirus, parfois appelé “pneumonie de Wuhan”, a déjà atteint la France, le Canada ou les États-Unis.

Coronavirus-pneumonie-de-Wuhan

“Si seulement on avait compris avant qu’il fallait faire chier les gens” : Eric Xu, PDG d’Huawei

Le président du groupe chinois a fait son mea culpa. Selon lui, la direction d’Huawei aurait fait fausse route, en ne comprenant pas qu’il fallait “faire chier les gens, plutôt que leur permettre une connexion plus rapide par 5G” (en référence aux symptômes du nouveau coronavirus, qui provoque de la diarrhée chez les malades).

Eric Xu compte bien faire de son compatriote de virus un allié pour “sauver le groupe Huawei” et ainsi obtenir enfin certains marchés publics pour le déploiement de la 5G. “S’il souhaite intégrer des backs doors (portes dérobées) vers nos systèmes informatiques dans sa nouvelle souche, nous somme prêts à co-financer la recherche et développement du Coronavirus“. Mais le Chinois est prêt à manger à tous les râteliers en faisant également un appel du pied aux organisations sanitaires : “À l’inverse, si l’OMS veut utiliser nos câbles sous-marins pour propager leur antidote quand ils l’auront trouvé, nous sommes ouverts à tout”.

Al Baas : l'ennemi de l'intérieur (horizontale)

Le Président de la République Populaire de Chine Xi Jinping fustige le “deux poids, deux mesures”

Le Président chinois est venu voler à la défense d’Huawei, l’un des fleurons industriels de son pays. Xi Jinping pointe du doigt l’attitude des pays occidentaux qui refusent “d’ouvrir leurs villes à notre technologie de pointe mais accueillent des virus dont on ne sait rien dans leurs structures hospitalières et médicales”. Il a même rajouté : “les antennes 5G d’Huawei, au moins, on sait d’où elles viennent. Le coronavirus, on n’a aucune traçabilité”.

Les États-Unis, à l’origine du boycott d’Huawei dans le déploiement de la 5G (qu’ils accusent d’espionnage), se défendent quand à eux de toutes ces accusations. “Le coronavirus n’espionne personne, lui!” a répondu Mike Pompeo, le numéro deux de l’administration Trump. “Et puis, ils tuent davantage de chinois que nos concitoyens jusqu’à maintenant. Alors, ça reste un allié pour le moment”, a-t-il rajouté. Voilà de quoi ravir les défenseurs de la théorie du grand remplacement par les chinois…

Résumé
Exclu du marché européen de la 5G, Huawei jalouserait le succès du Coronavirus
Titre de l'article
Exclu du marché européen de la 5G, Huawei jalouserait le succès du Coronavirus
Description
Le nouveau virus venu de Chine rencontre un succès planétaire, sur lequel le groupe Huawei lorgne avec envie.
Auteur
Journal
Le Connard Enchaîné
Logo du journal
Avatar

Sébastien Mayoux est le créateur du Connard Enchaîné, ainsi que son Rédacteur en Chef. Il a créé ce site pour pouvoir enfin être drôle. En effet, dans la vraie vie, ses blagues n'ont jamais fait rire personne, malgré plusieurs tentatives...