Reprise économique : Les témoins de Jéhovah reprennent le porte-à-porte

Alors que la fin des vacances a déjà sonné pour certains, les Témoins de Jéhovah comptent reprendre dès lundi leurs prédications en porte-à-porte, avant que la deuxième vague de la pandémie ne les rattrape (la résurgence de nouveaux foyers du virus et le spectre d’un nouveau confinement se profilent).

Emmanuel Macron avait donc raison lorsqu’il disait il y a quelques temps que “la rentrée allait être compliquée” pour les français.

Une témoin de Jéhovah faisant du porte-à-porte

Ils espèrent ainsi relancer la croissance de leur effectif, en chute de 12% à cause du confinement

On ne le sait pas vraiment mais les Témoins de Jéhovah sont l’une des professions les plus durement touchées par la pandémie. Comme sa consoeur la religion catholique, le mouvement fait face à un vieillissement de ses membres qui l’a fortement exposé aux Covid-19. Et les décès de ses adeptes en grand nombre n’ont pas pu être compensés par le recrutement de nouveaux membres, puisque la secte a été privée depuis le 15 mars, coronavirus oblige, du seul moyen de convertir de nouveaux prospects : le porte-à-porte.

Mais le spectre de la deuxième vague flotte sur la stratégie des Témoins de Jéhovah. C’est pourquoi ils souhaitent se dépêcher et être plus rapide que la Covid-19 en s’invitant dans le plus de foyers possible avant qu’un hypothétique nouveau confinement ne soit décrété. Quand au fait que le porte-à-porte pourrait être un vecteur de transmission du virus (comme l’auraient été la cérémonie religieuse de Mulhouse, les élections Municipales ou le match Lyon-Juventus au Printemps), le porte-parole de la secte en France s’en défend : “Nous ferons notre ministère (nom qu’ils donnent au porte-à-porte) dans le respect des gestes barrières. Nous porterons un masque et toutes les Bibles que nous distribueront seront désinfectés à l’eau bénite (ils ne croient pas aux vertus du gel hydroalcoolique)”.

Les rempailleurs de chaises et les Mormons leur emboitent le pas

La réactivité des Témoins de Jéhovah fait des émules parmi d’autres professions touchées par les conséquences de l’épidémie. Les rempailleurs de chaises, dont le porte-à-porte est pour eux aussi leur seule source de démarchage commercial, y pensent également. Le confinement a fragilisé toute la profession, surtout que celle-ci avait été exclue des mesures de chômage partiel mis en place par le gouvernement. De nombreux membres de la communauté gitane (dont est issue la quasi-totalité des rempailleurs de chaises) se sont mobilisés pour aider cette économie exsangue : Kenji Girac, Tony Vairelles, André-Pierre Gignac et Edmond Vidal ont lancé une cagnotte Leetchi.

Mais il y a une autre profession qui a subi de lourdes pertes ces derniers mois. L’Église de Jésus-Christ des Saints des derniers jours doit aussi faire face à une baisse de ses effectifs. Si les Témoins de Jéhovah “font des disciples” via la prédication en porte-à-porte, les Mormons, eux, le font dans l’espace public (si, si, vous voyez ces jeunes hommes en costumes-cravates qui vous abordaient dans le métro avec un accent américain en vous demandant ce que vous pensez de Dieu). Mais depuis cinq mois, cette prédication dans les transports en commun leur est impossible.

Reste à savoir si cette prospection commerciale sera payante pour tous ces braves gens. Car la généralisation du port du masque en extérieur risque de compliquer les plans des Mormons dans le métro parisien. Même le porte-à-porte des Témoins de Jéhovah et des rempailleurs de chaises risquent d’être difficile en raison de la prochaine obligation de porter le masque dans certains logements.

Résumé
Reprise économique : Les témoins de Jéhovah reprennent le porte-à-porte
Titre de l'article
Reprise économique : Les témoins de Jéhovah reprennent le porte-à-porte
Description
Durement éprouvés par la pandémie de Covid-19, Témoins de Jéhovah et rempailleurs de chaises reprennent enfin leur prospection commerciale!
Auteur
Journal
Le Connard Enchaîné
Logo du journal
Sébastien Mayoux

Sébastien Mayoux est le créateur du Connard Enchaîné, ainsi que son Rédacteur en Chef. Il a créé ce site pour pouvoir enfin être drôle. En effet, dans la vraie vie, ses blagues n'ont jamais fait rire personne, malgré plusieurs tentatives... Il est également l'auteur de plusieurs thrillers : un roman d'espionnage et un roman policier. Découvrez-les ici.