Le pompon sur la Garonne enfin retrouvé, 150 ans après sa disparition

C’est l’une des plus grandes cavales de l’Histoire qui vient de prendre fin. Le bout de tissu à l’origine de l’expression “le pompon de la Garonne” a été retrouvé au milieu du 7ème continent, cet amas de plastique et de déchets, grand comme 4 fois la France, qui vogue dans le Nord de l’Océan Pacifique.

7ème Continent, dans le Pacifique Nord

© Image AFP – BFMTV

Coincé entre un sac plastique Mammouth et un pneu de Simca 1000.

Ce sont des océanologues français et suisses qui l’ont retrouvé, il y a quelques jours. Depuis le mois de Février dernier, une expédition de scientifiques européens est dans le Pacifique Nord afin d’étudier les composants de ce continent de plastique. Depuis leur cargo, qui leur sert de base arrière, ils survolent cet amas de déchets à l’aide de drones, et analysent les images que ceux-ci leurs rapportent, afin d’en identifier sa composition.

Dimanche dernier, ils aperçoivent un pneu de voiture qui, semble-t’il, contient d’autres matières non organique. Ils envoient alors l’un de leur drone pour en photographier l’intérieur. Le cliché que celui-ci rapporte montre un sac plastique de l’enseigne de grandes surfaces Mammouth, devenu Auchan en 1996, et, à leur grande stupéfaction, un bout de tissu. Que peut donc bien faire un morceau de vêtements au beau milieu de ces déchets ?

Pendant 48 heures, les scientifiques vont donc s’afférer à déterminer quel était ce brin de textile. Et mardi matin, ils déterminent enfin qu’il s’agit d’un pompon.

Il s’agit en fait du Pompon du chapeau de Napoléon III !

La cliché de ce morceau de tissu ne mit pas longtemps à être envoyé à Paris, à Jean-Marc Tournesol, historien de renom (et accessoirement descendant du célèbre Professeur Tournesol). Il ne fallut que quelques heures à ce dernier, spécialiste des textiles et des tissus de l’Histoire moderne, pour identifier formellement ce morceau de vêtement : le pompon retrouvé au beau milieu du continent de plastique s’avère en fait être celui du chapeau de Napoléon III, que celui-ci avait perdu en 1868 à Toulouse.

Chapeau à Pompon de Napoléon III

Lors d’une visite dans la Ville Rose, Louis-Napoléon Bonaparte inaugurait un pont traversant la Garonne, lorsqu’un violent coup de vent arracha le pompon situé sur son chapeau, et l’envoya dans la rivière. “C’est le pompon sur la Garonne” s’exclama alors la foule en le voyant flotter sur l’eau, donnant ainsi naissance à l’une des expressions les plus célèbres de France.

De là, ce petit bout de tissu remonta ensuite le cours d’eau jusqu’à son estuaire, près de Bordeaux, puis se jeta dans l’Océan Atlantique. Après avoir vogué près de 150 ans au gré des courants marins, ce petit bout de tissu s’échoua au milieu de 7ème continent, au creux d’un pneu d’une Simca 1000, cette voiture rendue célèbre par les Chevaliers du Fiel.

Résumé
Le pompon sur la Garonne enfin retrouvé, 150 ans après sa disparition
Titre de l'article
Le pompon sur la Garonne enfin retrouvé, 150 ans après sa disparition
Description
Le pompon à l'origine de l'expression "le pompon sur la Garonne", disparu depuis 1868, a enfin été retrouvé, au sein du 7ème continent, cet amas de plastique et de déchets voguant dans le Pacifique Nord.
Auteur
Journal
Le Connard Enchaîné
Logo du journal

Sébastien Mayoux est le créateur du Connard Enchaîné, ainsi que son Rédacteur en Chef. Passionné par la politique, et la géopolitique, il est aussi un auteur notoire sur le web. Travaillant dans le marketing numérique depuis de nombreuses années, il a été contributeur sur plusieurs blogs. Depuis quelques mois, il est même l'auteur d'un roman "Al Baas : L'ennemi de l'intérieur".

Tagués avec : ,