Cette année, le Père Noel ne passera pas de partout

C’est une information que nous venons d’apprendre. Devant la multiplication des conflits armés tout autour du monde, l’ONU s’est déclarée dans l’impossibilité de garantir la sécurité du traîneau du Père Noel lors de sa tournée annuelle.

La sécurité du Père Noel n’est plus garantie par la communauté internationale

S’il y a une chose qui a été oubliée des livres d’Histoire, c’est bien celle-ci : à sa création, en 1945, la protection du traîneau du Père Noel était l’une des attributions de l’Organisation des Nations Unies. D’après ces statuts, celle-ci doit en effet garantir que la tournée de distribution de cadeaux se déroule sans encombres.

Pour cela, chacun des états membres est censé mettre à contribution une partie de leur force militaire afin de sécuriser leur espace aérien, et ainsi permettre au traîneau du Père Noel de le traverser sans soucis, à l’occasion de deux nuits dans l’année :
– du 24 au 25 décembre (distribution de cadeaux chez les catholiques et les protestants)
– du 6 au 7 janvier (distribution chez les orthodoxes)

Père Noel sur son traîneau

Mais le nombre croissant de guerres et de conflits armés tout autour du globe rendait la chose déjà de plus en plus difficile depuis des années. Avec l’utilisation grandissante des drones de combats et du nombre de groupes armés non soumis à l’autorité de l’ONU ou des états membres (l’Etat Islamique en Syrie et en Irak, Al Qaïda en Afrique et au Yémen, guerilleros en Amérique Latine, aux Philippines et en Indonésie, armée nord-coréenne), il est devenu de plus en plus difficile – voire impossible – de garantir la protection du Père Noel tout au long de sa tournée.

Antonio Guterres, le secrétaire général de l’ONU, l’a donc confirmé un peu plus tôt au cours d’une conférence de presse : cette année, et pour la première fois depuis sa création en 1945, l’Organisation des Nations Unies ne garantira pas que la distribution de cadeaux de Noel pourra être faite de partout, estimant que les conditions de sécurités ne sont pas réunies dans certaines régions du globe.

L’ONU a également publié une liste de zones à risques, dans lesquelles les enfants pourraient bien se réveiller sans cadeaux au pied du sapin le matin de Noel : cela concerne la majeure partie de l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Asie du Sud-Est, ainsi que certains pays d’Amérique Latine (Mexique, Colombie).

Une fois de plus, ce sont donc les plus démunis qui vont en payer le prix. Mais, à défaut de vraiment pouvoir donner un Noel digne de ce nom aux petits soudanais ou yemenites, vous pouvez faire en sorte que, près de chez vous, tous les enfants, même les plus pauvres, puissent voir le Père Noel.

Résumé
Cette année, le Père Noel ne passera pas de partout
Titre de l'article
Cette année, le Père Noel ne passera pas de partout
Description
L'ONU ne pouvant garantir sa sécurité dans certaines régions du globe, la tournée du Père Noel sera plus courte cette année.
Auteur
Journal
Le Connard Enchaîné
Logo du journal

Sébastien Mayoux est le créateur du Connard Enchaîné, ainsi que son Rédacteur en Chef. Passionné par la politique, et la géopolitique, il est aussi un auteur notoire sur le web. Travaillant dans le marketing numérique depuis de nombreuses années, il a été contributeur sur plusieurs blogs. Depuis quelques mois, il est même l'auteur d'un roman "Al Baas : L'ennemi de l'intérieur".

Tagués avec : ,