La mauvaise humeur française classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO

C’est une véritable consécration pour la France. L’Hexagone vient de remporter une 44ème entrée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO (organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture). Le comité en charge de ce classement, qui s’est réuni en début de semaine dans un lieu tenu secret, a en effet décidé d’inclure la mauvaise humeur des français au patrimoine mondial de l’humanité. “C’est une victoire logique. Quiconque a déjà mis les pieds en France, ou rencontré l’un de ses citoyens, sait que les français ne font que râler. C’est d’ailleurs sans doute pour ça que ce pays fait tant rêver, tout autour du globe. Il nous paraissait normal de leur rendre cet hommage” insiste le Président de ce Comité.

Manifestation et grêve en France contre la loi travail

“La première réussite d’Emmanuel Macron” pour les uns, “un héritage de François Hollande” pour les autres

La nouvelle a particulièrement bien été accueillie du côté de nos politiques. Pour Edouard Philippe, le premier ministre, cette victoire consacre “le volontarisme et dynamisme que le gouvernement essaie d’insuffler aux français depuis son arrivée au pouvoir“. Même son de cloche pour son Ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, pour qui cette nomination “restera dans l’Histoire comme la première grande victoire d’Emmanuel Macron“.

Dans l’opposition, en revanche, pas question de laisser La République En Marche tirer la couverture à soi. Pour Ségolène Royal, cela “n’aurait jamais été possible sans François Hollande, qui, pendant 5 ans, a donné des vrais raisons de râler aux français” . Chez les Républicains, on tient à souligner que “c’est sous le gouvernement de François Fillon qu’il y a eu le plus de manifestations et de mauvaise humeur dans la rue“. Si au Front National, personne n’a souhaité commenter cette décision, du côté de La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon s’est contenté d’un très poli “allez tous vous faire voir, j’en ai rien à foutre”.

La mauvaise foi des Italiens rentre, elle aussi, au Panthéon

Le président de l’UNESCO a également confirmé que son organisation a longtemps tenté de départager la mauvaise humeur des français de la mauvaise foi des italiens, sans succès. Après plusieurs jours de conflits internes et de disputes, qui ont divisé le comité “à tout jamais“, ce dernier a pris la décision inédite de faire rentrer les deux au patrimoine mondial de l’humanité.

Côté ambassadeurs, l’UNESCO a pensé à Joey Starr, à Eric Cantona ou à Vincent Cassel pour représenter la mauvaise humeur française a l’international, tandis que du côté italien, c’est le footballeur Marco Verratti qui est en pôle position pour devenir le parrain de la mauvaise foi transalpine.

Résumé
La mauvaise humeur française fait son entrée au Patrimoine Mondial de l'Humanité
Titre de l'article
La mauvaise humeur française fait son entrée au Patrimoine Mondial de l'Humanité
Description
C'est une véritable consécration pour la France. L'Hexagone vient de remporter une 44ème entrée au Patrimoine Mondial de l'Humanité de l'UNESCO, grâce à la légendaire mauvaise humeur de ses habitants. Toutes ces années ou vous avez râlé et manifesté n'auront pas été vaines !
Auteur
Journal
Le Connard Enchaîné
Logo du journal

Sébastien Mayoux est le créateur du Connard Enchaîné, ainsi que son Rédacteur en Chef. Passionné par la politique, et la géopolitique, il est aussi un auteur notoire sur le web. Travaillant dans le marketing numérique depuis de nombreuses années, il a été contributeur sur plusieurs blogs. Depuis quelques mois, il est même l'auteur d'un roman "Al Baas : L'ennemi de l'intérieur".

Tagués avec : ,
Un commentaire sur “La mauvaise humeur française classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO
1 Pings/Trackback pour "La mauvaise humeur française classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO"
  1. […] PartagésLes savoyards vont devoir héberger les touristes bloqués par la neige14 PartagésLa mauvaise humeur française classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO12 Partagés (adsbygoogle = window.adsbygoogle || […]