Témoignages : Ils ont déjà vu le dahu, le yéti ou un parisien aimable

Si vous avez remarqué une baisse du rythme de publication sur notre site ces dernières semaines, c’est que nous sommes partis aux quatre coins du globe, afin d’aller recueillir pour vous des dizaines de témoignages de personnes qui ont été témoins d’apparitions d’êtres ou d’animaux que l’on pensait jusque-là imaginaires, ou relevant de véritables légendes urbaines.

Parmi les plusieurs histoires que nous avons récoltés, nous avons fait le tri (comme l’impose notre rigueur journalistique) afin de vous livrer les plus pertinentes. Il va sans dire que certaines n’ont pas été retenues, car invérifiables ou ayant déjà été vérifiées depuis longtemps. Comme cet écossais par exemple, qui affirmait avoir vu le monstre du Loch Ness à plusieurs reprises, ou encore cet américain qui arguait avoir brunché avec des extra-terrestres, un dimanche de l’an 2000.

Le dahu a été régulièrement aperçu dans un village de Savoie aux heures de l’apéro, depuis les années 1980

Vous connaissez sans doute le dahu, cet animal ressemblant à un chamois et possédant les jambes plus courtes d’un côté que de l’autre (droites ou gauches, selon l’espèce en question), l’obligeant à vivre et à se déplacer seulement sur le flanc des montagnes. Cette bête peuple l’imaginaire collectif des petits et des grands depuis des décennies. Elle vivrait dans le massif alpin, bien que personne n’ait jamais eu la chance de l’observer… Enfin, c’est ce qu’on croyait ! Car, en nous rendant dans les Alpes, nous avons découvert, non sans surprise, qu’au fin fond de la Savoie, dans un petit village reculé de la vallée de la Maurienne, plusieurs personnes  l’auraient déjà aperçu. Selon leurs témoignages, le dahu vivrait caché dans les pâturages escarpés autour de la commune de Saint-Colomban-des-Villards, et viendrait même boire régulièrement dans les quelques bassins publics disséminés ci et là dans le village. C’est en fin de matinée, ou en fin d’après-midi, qu’il viendrait s’y hydrater. Plusieurs habitants de cette région disent en effet l’avoir aperçu alors qu’ils buvaient l’apéritif. Et cela ne daterait pas d’hier puisque ces apparitions auraient été noté depuis, au moins, les années 1980.

Dahu dans les montagnes des Alpes

Pour Lucien S., 78 ans, que nous avons interrogé : “le dahu aime les plantes, et plus particulièrement le génépi et l’anis, puisqu’il ne vient que quand on sort le Genep (alcool local à base de plantes, le génépi) ou le Ricard.” Son beau-frère, et voisin, Aimé J., a quand à lui une toute autre explication : “Je suis sûr qu’il vient pour ma femme.”

Bref, vous l’aurez compris, si la raison de ses apparitions restent, pour le moment, incomprises, il ne fait nul doute que le dahu existe, et qu’il vit en Savoie, dans la vallée des Villards.

Le yéti ferait un régime sans gluten et sans lactose depuis 5 ans, d’après un népalais

Au cœur de l’Himalaya, au Népal, nous avons recueilli un autre témoignage surprenant, puisqu’un second animal que l’on pensait imaginaire est régulièrement aperçu par des locaux. Et ce phénomène serait même encore plus ancien que les apparitions du dahu en Savoie, puisque, d’après Amir, un éleveur népalais, cela serait au moins aussi vieux que lui (c’est-à-dire 48 ans). Ce dernier vivrait au contact du célèbre yéti, aussi appelé abominable homme des neiges, depuis sa plus tendre enfance. Il a même pris l’habitude de le nourrir. En effet, tous les soirs, il dépose les restes de ses repas de la journée dehors, devant la porte de sa maison. Et tous les matins, il ne reste plus rien, le yéti venant se délecter de ces déchets alimentaires pendant la nuit.

Le Yéti, aperçu au Népal

Mais le plus intéressant dans ce témoignage, c’est que, même au cœur du massif himalayen, à 4 000 mètres d’altitude, le yéti semble avoir adopter certaines habitudes alimentaires “à la mode”, que l’on pensait alors réservées aux “bobos” citadins. Depuis 5 ans environ, il ne mangerait en effet plus de gluten, ni de lactose. “Avant, il ne restait plus rien le matin. Maintenant, tout ce qui contient du lactose ou du gluten reste là : il n’y touche plus, précise Amir, avant de rajouter : “par contre, il adore les Kit-Kats.”

Un touriste canadien avoue avoir rencontré un parisien agréable à Montmartre, en 1999

Cette anecdote est peut-être la plus surprenante, car c’est, pour nous en tout cas, la plus irréaliste. En juillet 1999, Andrew T., un canadien de Winnipeg, dans le Manitoba, est en visite à Paris, dans le cadre d’un “road trip” sur le continent européen. Tout juste arrivé dans la capitale après avoir passé les 7 derniers jours à visiter les bars de Belgique et les coffee shops des Pays-Bas, il réserve une chambre dans une auberge de jeunesse à Montmartre (à l’époque AirBnB n’existe pas encore).

Parisien aimable et souriant

Arrivé sur place, c’est avec grande surprise qu’il constate que le jeune homme présent derrière le comptoir de la réception l’accueille avec un sourire et lui dit même “bonjour”. Incroyable ! Après tout ce qu’on lui raconté sur les parisiens, il n’en croit ni ses yeux, ni ses oreilles. Le réceptionniste de l’auberge ira même jusqu’à lui souhaiter une “bonne journée”. Finalement, le reste de son séjour à Paris le ramènera rapidement à la réalité, puisque ce sera la dernière fois de ses vacances qu’on s’adressera avec lui avec politesse et amabilité.

Résumé
Témoignages : Ils ont déjà vu le dahu, le yéti ou un parisien aimable
Titre de l'article
Témoignages : Ils ont déjà vu le dahu, le yéti ou un parisien aimable
Description
Retrouvez les témoignages de ces savoyards qui ont vu le dahu, de ce népalais qui a côtoyé le yéti, ou de ce canadien qui a rencontré un parisien aimable.
Auteur
Journal
Le Connard Enchaîné
Logo du journal

Sébastien Mayoux est le créateur du Connard Enchaîné, ainsi que son Rédacteur en Chef. Passionné par la politique, et la géopolitique, il est aussi un auteur notoire sur le web. Travaillant dans le marketing numérique depuis de nombreuses années, il a été contributeur sur plusieurs blogs. Depuis quelques mois, il est même l'auteur d'un roman "Al Baas : L'ennemi de l'intérieur".

Tagués avec : , ,